Comment réussir son baptême de l’air en parapente ?

parapente bapteme de l air
parapente bapteme de l air

Dérivée du parachutisme, le parapente se distingue par sa façon de décoller. Mieux, son exécution ne nécessite pas de faire appel à un avion. Très contemplative, cette activité est généralement accessible au plus grand nombre de personnes. Pour vivre une meilleure expérience à bord de ce dispositif volant, il est tout de même important d’avoir quelques notions en la matière. Si vous êtes débutant, voici quelques conseils pour réussir votre baptême de l’air en parapente.

Disposer de l’équipement adéquat

Avant de se lancer dans un parapente, il est important de disposer du matériel nécessaire. D’abord, il faut souligner que le parapente est constitué d’une voile ou d’une aile. À cela s’accroche une sellette ou un harnais. Ainsi, le pilote dispose d’un dispositif d’accélération utilisable à la main ou aux pieds. Il dispose également de deux poignées pour piloter la voile. Dans le cas d’un vol d’initiation comme un stage de parapente à Chamonix, le matériel de base vous sera fourni par l’école. Il s’agit entre autres de casque et de radio. Ainsi, vous pourrez profiter et admirer l’un des plus beaux panoramas en l’occurrence le massif du Mont-Blanc. Hormis cela, vous pourrez contempler les glaciers, la mer de Glace, les pâturages ou encore les aiguilles enneigées.

En ce qui concerne les vêtements, l’idéal serait d’opter pour de longues tenues chaudes. Les chaussures montantes ainsi que des lunettes solaires sont également indispensables pour un baptême en l’air en parapente. Une fois que les équipements sont disponibles, le décollage peut être enclenché pour le vol en parapente.

Comprendre le processus du vol en parapente

De manière générale, le décollage s’effectue sur un espace légèrement en pente. Le pilote s’installe dans la sellette en positionnant la voile déployée à terre face à la pente. À ce niveau, une liste de vérifications standards est faite avant de gonfler la voile. Rappelons que les pilotes sont brevetés, membres de la Fédération Française de vol libre et expérimentés pour guider les baptêmes de l’air en parapente.

De façon pratique, le décollage se fait de deux manières : en courant dans la pente ou en faisant monter lentement son aile au vent. Quant au vol en lui-même, il peut durer entre 10 et 30 minutes pour ce qui est d’un baptême de l’air. Les parapentistes professionnels peuvent en revanche réaliser plusieurs heures de vol. Pour rappel, le parapente est conçu pour réaliser de longs vols afin de profiter largement du paysage et du plaisir de la découverte. À quelques mètres du sol, le pilote manœuvre sa voile pour se positionner face au vent. Il manœuvre délicatement les freins pour immobiliser la voile et permettre un atterrissage en douceur.

Conseils pratiques pour le baptême de l’air

Vous voilà prêt à faire votre baptême de l’air en parapente. Il faut savoir que le baptême consiste en un ou plusieurs vols en parapente en compagnie d’un moniteur. Ce dernier se charge de vous montrer les bases du pilotage. Au top du moniteur, vous entamerez une course sur le terrain en pente douce afin de faciliter le décollage. En général, plus l’on se rapproche du point de décollage, plus l’on se sent très léger. De façon progressive, le voile se gonfle jusqu’au soulèvement du sol.

Alors que vous êtes confortablement installé sur la sellette et accroché au parapente, laissez-vous guider par votre moniteur. Ainsi, vous pourrez admirer les plus beaux paysages et savourer le calme absolu qui règne dans les airs. Par ailleurs, il convient de souligner que la durée du vol dépend essentiellement du lieu de départ et des conditions météorologiques et aérologiques. En d’autres termes, si les conditions météo ne sont pas favorables, le vol sera annulé ou reporté.