Que voir et que faire à Anvers ?

anvers que voir que faire
anvers que voir que faire

Anvers est la capitale culturelle de la Flandre et de la partie nord néerlandophone de la Belgique. Elle est à la fois une ville portuaire industrielle et un centre historique exceptionnel pour l’art belge. La ville a accueilli des artistes célèbres tels que Rubens, van Dyck et Jordaens. La prospérité commerciale a laissé un héritage de beauté architecturale visible dans la vieille ville. Mais ce n’est pas tout, il y a beaucoup de choses intéressantes à voir à Anvers.

Pour les amateurs d’art et de culture, Anvers offre d’excellents musées qui constituent une étape incontournable de tout itinéraire. En particulier, les peintures de la ville – une collection incomparable de chefs-d’œuvre du XVe au XVIIe siècle.

1.- Grote Markt

La Grote Markt, avec son hôtel de ville et ses maisons de guilde, est le cœur de la vieille ville. Au centre se trouve la fontaine ornée de Brabo, érigée en 1887. Elle représente le soldat romain Silvius Brabo jetant la main coupée du géant Antigonus dans l’Escaut. L’hôtel de ville domine le côté ouest de la place. À l’intérieur, les chambres sont décorées de peintures du XIXe siècle illustrant l’histoire d’Anvers.

La plupart des bâtiments qui bordent la Grand-Place sont des maisons de guilde qui servaient à l’origine de siège aux guildes de la ville aux XVIe et XVIIe siècles. Parmi les maisons les plus intéressantes du côté nord, on trouve la Gildehuis der Kuipers, la Huis van de Schutters et la Huis van de Kruideniers. Ils constituent un endroit intéressant à voir à Anvers.

Juste derrière l’hôtel de ville, une ancienne maison de guilde a été transformée en un musée populaire. Il est consacré aux nombreux arts et métiers traditionnels de la région d’Anvers. Le musée d’ethnographie, qui met en valeur les cultures non européennes, se trouve également à proximité.

2.- L’église St. Paul

Dans le centre de la ville, le Veemarkt (une place qui servait autrefois de marché aux bestiaux) abrite l’église Saint-Paul. Elle est de style gothique tardif, commencée en 1517 et achevée en 1639. La tour de l’horloge, de style baroque, date de 1680. Un incendie en 1968 a gravement endommagé l’église et seuls les efforts énergiques de la population locale ont empêché la perte du mobilier intérieur.

L’église abrite des peintures de Rubens, Jordaens et Van Dyck. Parmi les autres trésors, citons de magnifiques confessionnaux baroques de Pieter Verbruggen l’Ancien et trois tableaux de Rubens : La Flagellation du Christ dans la nef gauche, l’Adoration des bergers et la Disputation sur le Saint-Sacrement dans le transept gauche.

3.- Cathédrale de Notre Dame

La cathédrale Notre-Dame est la plus grande église gothique de Belgique. Elle a commencé en 1352 et s’est poursuivie jusqu’en 1521. L’église a subi de graves dommages à plusieurs reprises au fil des ans, la privant de plusieurs de ses œuvres d’art les plus précieuses. D’abord un incendie en 1533, puis la spoliation aux mains des iconoclastes dissidents, des calvinistes et des troupes républicaines françaises.

Malheureusement, seuls quelques-uns de ces trésors perdus ont été retrouvés. La restauration de l’extérieur a commencé au XIXe siècle et, par conséquent, toutes les sculptures en pierre à l’extérieur du bâtiment sont récentes. Les travaux d’aménagement intérieur ont commencé en 1965, en commençant par la nef. Des réparations y ont été effectuées en 1983. Les meilleures œuvres d’art sont exposées dans la nef et les allées, ainsi que dans le trésor de la cathédrale.

4.- Salle des bouchers

Les pièces élégantes de cette structure de style gothique tardif comprennent l’ancienne salle du conseil de la guilde des bouchers. L’impressionnant bâtiment en briques a été construit en 1501-04. Elle était délibérément située près de l’Escaut, ce qui permettait de verser le sang des animaux dans le fleuve.

C’est aujourd’hui un musée d’arts appliqués et d’archéologie, avec des collections d’objets préhistoriques, égyptiens, romains et mérovingiens, d’armes et d’armures, de poteries, de meubles, de sculptures et de boiseries, et de pièces de monnaie. Parmi ses biens les plus précieux figure une représentation du XVIe siècle de la conversion de Saul, réalisée à partir des carreaux d’Anvers, connue sous le nom de retable d’Averbode.

Il abrite également une collection exceptionnelle d’instruments de musique, dont le remarquable clavecin de l’atelier des luthiers Ruckers, et constitue certainement un lieu intéressant à voir à Anvers.

5.- Musée Plantin-Moretus

En 1576, l’imprimeur Christophe Plantin, originaire de France, s’installe dans une maison qu’il baptise « De Gulden Passer », au sud de la Grote Markt. La maison est aujourd’hui un exemple suprême de l’architecture de la Renaissance flamande. Aujourd’hui, le bâtiment abrite le musée Plantin-Moretus, qui intègre l’histoire de l’imprimerie dans l’atmosphère d’une ancienne maison patricienne flamande.

Le mobilier est original et de nombreuses expositions sont organisées. Son atmosphère découle de la proximité du domicile et du lieu de travail. Cela fait de ce musée l’un des sites les plus fascinants à voir à Anvers. Si vous manquez de temps, rendez-vous dans la salle 7 consacrée à l’histoire du livre et aux processus de sa production.

Les expositions comprennent d’importantes découvertes archéologiques et des manuscrits. Ne manquez pas non plus la salle 24, qui célèbre l’art de l’impression en Europe. Le joyau de la couronne est une Bible de Gutenberg de 36 lignes, exposée ici.

6.- Eglise de St. James

Avec son intérieur baroque somptueusement orné, l’église Saint-Jacques est l’un des bâtiments ecclésiastiques les plus riches d’Anvers. Elle dispose d’une dotation exceptionnelle de trésors artistiques. C’est l’église que fréquentaient les familles patriciennes de la ville. Ils faisaient régulièrement appel à des artistes pour concevoir leurs chapelles, leurs autels et leurs tombes privées.

La chapelle Rubens constitue le principal centre d’intérêt pour les visiteurs. Située derrière le maître-autel, elle contient la tombe de l’artiste et d’autres membres de sa famille. Si vous cherchez des choses à voir à Anvers, vous ne devez pas manquer cette belle église.

7.- Zoo d’Anvers

En plein centre de la ville, le zoo d’Anvers a été fondé en 1843. Il est largement considéré comme l’un des meilleurs zoos d’Europe. Cela est dû à la variété des espèces, au succès de l’élevage et aux soins apportés aux animaux. Les espèces sont maintenues dans l’environnement le plus naturel possible et l’architecture elle-même vaut la peine d’être visitée.

La façade Art déco de l’entrée est le premier élément frappant. À l’intérieur du zoo, on trouve plusieurs bâtiments remarquables, notamment la maison des girafes et des éléphants, dans le style d’un temple égyptien. Plus de 6 000 animaux de 950 espèces vivent dans le zoo, dont des races rares comme le rhinocéros blanc, l’okapi et le gorille de montagne.

8.- Maison Rubens

Peter Paul Rubens a acheté le numéro 9 en 1610 et y a vécu jusqu’à sa mort en 1640. Il a aménagé la maison selon ses goûts et ses besoins, en plaçant sa maison à gauche de l’entrée et son studio à droite. Après la Révolution française, il a été utilisé comme prison, après être tombé de plus en plus en désuétude.

La maison de Rubens est finalement entrée en possession de la ville d’Anvers en 1937 et a été méticuleusement restaurée à l’aide de documents et de dessins anciens. Les dix chambres sont meublées dans le style de l’époque. Ils contiennent de nombreuses peintures originales. Le grand atelier contient plusieurs œuvres de Rubens et d’autres de ses élèves. Si vous êtes un amoureux de ce célèbre artiste, ce lieu à voir à Anvers est pour vous.

9.- Musée royal des Beaux-Arts

La collection du Musée royal des Beaux-Arts appartenait à l’origine à la Guilde des peintres et sculpteurs de Lucas, fondée en 1442. Après la liquidation de la guilde, les œuvres d’art se sont accumulées pendant des années. Ils sont ensuite entrés en possession de l’Académie des Beaux-Arts.

Au milieu du XIXe siècle, la collection s’est enrichie grâce à un grand nombre de nouvelles acquisitions, principalement des peintures des XVe et XVIe siècles. L’académie s’est retrouvée avec un espace insuffisant pour accueillir la collection élargie. La décision a donc été prise de construire un nouveau musée.

La collection est répartie sur deux étages. Le rez-de-chaussée est largement consacré aux peintures et aux sculptures des XIXe et XXe siècles. L’exposition des maîtres anciens, au premier étage, comprend plus de 1 000 œuvres, principalement issues des écoles flamande et néerlandaise.