DigiYatra : la reconnaissance faciale en Inde

inde digiyatra reconnaissance faciale
inde digiyatra reconnaissance faciale

L’aéroport de New Delhi vous offre désormais l’occasion unique de profiter d’une expérience de voyage exceptionnelle. Vous pouvez ranger tous vos papiers dorénavant. Les procédures de contrôles des passagers ne nécessitent plus aucun document. Votre visage sera votre seul laissez-passer depuis l’entrée jusqu’à l’embarquement.

Qu’est-ce que DigiYatra ?

DigiYatra est un programme conçu dans le but d’optimiser la gestion des passagers dans les aéroports indiens. Il est basé sur une technologie de reconnaissance faciale. L’idée qui sous-tend ce projet est la dématérialisation de la procédure de contrôle des voyageurs et le renforcement de leur sécurité.

Avant l’opérationnalisation du progiciel, un test a été réalisé avec des passagers lambdas aux profils variés. Ceux-ci se sont fait enregistrer dans un premier temps grâce au système de reconnaissance faciale. Ensuite, ils ont réussi à passer les points de contrôle sans présenter leurs papiers. À chaque fois, leur visage a suffi pour les identifier et déterminer s’ils sont vaccinés ou non. Aucune info pour le moment concernant le fait que cela vérifiera (ou non) votre e-Visa Inde à l’arrivée. Dans ce cas, mieux vaut encore faire confiance à une agence visa réputée pour cela.

Après la phase expérimentale, l’application a été mise en ligne. Cependant, elle n’est disponible pour l’instant que sur Android. La version iOS est toujours en cours de développement et devrait être fonctionnelle sous peu.

Quels sont les avantages de DigiYatra ?

DigiYatra offre plusieurs avantages. Il permet notamment de numériser la réservation des billets et leurs validations.

L’expérience des passagers est optimisée

DigiYatra est spécifiquement conçu dans le but de faciliter le processus d’embarquement. Dès l’ouverture de l’application, la création d’un compte est exigée. La procédure d’inscription vient en premier, puis s’ensuit la vérification d’identité. Des informations personnelles de l’utilisateur en plus d’une photo récente de celui-ci sont demandées. Ces données sont conservées dans la base de données des aéroports afin de servir en cas de besoins.

Les passagers, une fois aux points de contrôles, n’ont plus besoin de faire la queue. Il suffit de 3 secondes pour que chaque personne soit contrôlée. L’enregistrement des bagages nécessite aussi moins de temps.

En outre, les voyageurs reçoivent, par le biais de l’application, des informations relatives aux horaires d’embarquement, les temps d’attente qu’il faudra, ainsi que les protocoles appliqués. Il existe également des dispositions permettant aux passagers de planifier plus efficacement leur voyage.

La sécurité des personnes et des biens est renforcée

La rationalisation des systèmes de contrôle et la validation des passagers avec la biométrie permettent d’augmenter la sécurité de ceux-ci.

D’une part, le fait de ne pas attendre trop longtemps au même endroit réduit drastiquement le risque de vols des effets personnels. De plus, l’enregistrement des bagages étant réalisé grâce aux données faciales, seuls les vrais propriétaires peuvent y accéder.

D’un autre côté, le fléau d’usurpation d’identité peut être définitivement rayé des aéroports.

Chaque année, au moins une dizaine de personnes réussissent à passer les contrôles de sécurité en étant munies de faux passeports. En 2010, l’identification des 158 victimes du crash survenu à Bangalore avait à lui seul permis de mettre à jour 10 cas d’usurpation d’identité. Soit près de 7 % des passagers à bord de l’avion. Pour un seul vol, ce chiffre est assez conséquent.

Par ailleurs, les données biographiques recueillies auprès des passagers sont scrupuleusement conservées sur des supports uniquement accessibles à des personnes habilitées. Les voyageurs n’auront donc pas à craindre que leurs informations confidentielles soient volées ou utilisées à des fins douteuses.