Inde : une destination toujours prisée

inde visa
inde visa

Durant la période 2018-2019, l’Inde a accueilli 10,6 millions de touristes étrangers. Cette affluence de visiteurs étrangers s’explique par le grand nombre de sites touristiques dont regorge le pays, et qui sont réputés pour leur beauté et leur valeur historique. Cependant, l’obtention d’un visa pour l’Inde peut sembler parfois périlleuse. Découvrez ici un moyen fiable pour obtenir facilement et rapidement votre visa pour l’Inde.

Comment obtenir son visa pour l’Inde ?

Pour faire une demande de visa pour l’Inde, vous pouvez passer directement par les ambassades et les consulats. Vous avez également la possibilité de faire une demande en ligne sur le site des ministères. Le visa électronique (e-Visa) se délivre sous la forme d’un document à imprimer, et un tampon officiel est apposé sur votre passeport une fois arrivé à destination. Pour un voyage en Inde, il est conseillé de procéder à une demande de e-Visa, car elle est facile et rapide à obtenir. Il vous suffit d’avoir une adresse e-mail, un passeport valide et une carte de crédit pour remplir le formulaire de demande en ligne. L’obtention du visa indien suit un processus particulier, et doit se faire en suivant les étapes ci-après :

  • la préparation des documents nécessaires,
  • le remplissage du formulaire de demande,
  • le paiement,
  • le suivi du traitement,
  • la récupération du visa.

Les pays de l’Union européenne ne sont pas affiliés au site officiel de demande de visa indien ni au gouvernement de l’Inde. Pour vous faciliter la tâche, pensez à demander un visa pour l’Inde en passant par une société d’aide à l’obtention de visas. La validité de votre visa pour l’Inde est de 6 mois à 3 ans selon le visa. Les frais consulaires varient de 120 à 329 €. Quant à la durée de séjour avec le visa touristique basique, elle est de 90 jours par entrée.

Partez à la découverte du Taj Mahal, un chef-d’œuvre de l’art moghol

La ville d’Agra est une étape incontournable de votre visite en Inde, car elle abrite l’un des plus beaux et illustres joyaux de l’histoire moghole : le Taj Mahal. Inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO, le Taj Mahal est un mausolée en marbre blanc incrusté de pierres semi-précieuses situé près de la rivière Yamuna. Cet édifice a été construit entre 1631 et 1648 par l’empereur moghol Shah Jahân en l’honneur de sa troisième épouse, Arjumand Banu Begam, morte en donnant naissance à leur quatorzième enfant.

Il s’agit d’un véritable temple de l’amour construit en combinant des styles architecturaux islamiques, iraniens, ottomans et indiens. En 2019, le Taj Mahal a été visité par plus de 6 millions de personnes. Il figure aujourd’hui parmi les 7 nouvelles merveilles du monde, et est l’un des monuments les plus visités au monde.

Naviguez sur le Gange

Le Gange fait partie des incontournables de la culture indienne. Ce fleuve qui traverse le nord du pays et s’étend sur plus de trois mille kilomètres est considéré comme la plus sainte des sept rivières sacrées du pays. Son bassin recouvre 907 000 km² et c’est l’une des régions les plus fertiles au monde ; c’est aussi l’une des plus densément peuplées. Ce fleuve est un symbole religieux pour les habitants de l’Inde, et de nombreux pèlerins viennent s’y baigner. Pour les hindous, se baigner dans le Gange libère le croyant de ses péchés, car il est doté de vertus purificatrices. Aussi, y répandre les cendres des défunts permet à l’âme d’atteindre la délivrance.

Visitez le parc national de Bandipur

Situé dans le sud de l’Inde, dans l’État de Karnataka, le parc national de Bandipur couvre une superficie de 874, 2 km². Il est reconnu depuis 2013 comme étant une zone importante pour la préservation des oiseaux. Le parc qui fut jadis le territoire de chasse du maharaja de Mysore figure aujourd’hui parmi les plus importantes zones protégées de l’Inde. L’endroit est idéal pour faire un safari-photo, car il abrite une grande diversité d’espèces menacées telles que le tigre de Bengale, le serpent ratier, les éléphants indiens, les léopards, ou encore les ours lippus.

Vous pouvez également y admirer des oiseaux de tout genre tels que le paon, le vautour, le corbeau, le drongo et l’aigle serpent à crête. Ces espèces bénéficient d’un programme de protection et de suivi effectif. Les rivières de Moyar, Nugu, et de Kabini respectivement situées au sud, au centre et au nord servent d’abreuvoir à ces animaux. Le parc de Bandipur contient une grande diversité d’espèces végétales comme le kino, le kadam, l’indigo Berry, le palissandre, le laurier, le teck, le bois de santal, la groseille à maquereau indienne et le Cucth.

Découvrez le Ladakh, l’Himalaya indien

Région d’Asie centrale, située dans le nord de l’Inde, le Ladakh est également appelé « le petit Tibet ». Cette région, surnommée « le pays des hauts cols » est nichée dans la chaîne himalayenne. Elle offre une vue exceptionnelle grâce à son altitude qui varie de 2 500 à 5 000 m. Au Ladakh, vous pouvez assister durant les mois de juin, juillet et août, aux festivals des monastères Hemis, Phyang ou Thak Thok. À Leh, dans sa capitale, vous pourrez vivre un voyage merveilleux marqué par la litanie des moines récitants des tantras, sous la douce harmonie des conques. Si vous êtes un amoureux des ascensions en montagne, le Ladakh est un lieu propice pour la pratique des randonnées.

Visitez le Temple d’Or d’Amritsar

Au Nord de l’Inde, dans l’État du Pendjab, se trouve la ville d’Amritsar et son célèbre Temple d’Or (Harmandir Sahib). Édifice le plus sacré des sikhs, il doit son nom à sa couverture entièrement faite de feuilles d’or. Construit dans les années 1500 et rénové à plusieurs reprises, le Temple d’Or est accessible grâce à une passerelle située au-dessus du bassin carré qui l’environne. L’eau de ce bassin est considérée comme purifiante, et les sikhs s’y baignent afin d’être en bonne santé.

Pour pénétrer dans l’enceinte du temple, tous les visiteurs doivent retirer leurs chaussures, purifier leurs pieds dans le bassin sacré, et se couvrir la tête. Le Temple d’Or renferme le Guru Grant Sahib, livre sacré des sikhs dissimulé dans un coffre richement orné et laissé par le dernier des gurus. À l’intérieur du temple, vous pouvez savourer les fameux chapatis, pains plats réservés aux visiteurs du temple. Des plats végétariens y sont également servis gratuitement par les gurdwaras.